Détecteur de fumée : s’en équiper et l’entretenir

Détecteur de fumée ionisation

Mettre en place un détecteur de fumée dans son habitation (maison, appartement, mobil-home et même caravane et camping-car) va devenir obligatoire à partir de mars 2015. Rappelons que cet appareil autonome, fonctionnant avec des piles 9V, a pour fonction de détecter les fumées dès les prémisses de l'incendie et d’en alerter les occupants de l’habitation via une alarme.

Pourquoi installer un détecteur de fumée ?

Chaque année, 800 personnes perdent la vie et 15 000 sont blessées à la suite d’un incendie domestique, rien que sur le territoire français. Contrairement à une idée reçue tenace, la majorité des victimes succombe suite à une intoxication causée par les fumées de l’incendie. Il faut par ailleurs savoir que les fumées précèdent toujours l’arrivée des flammes, ce qui signifie que la plupart des décès pourraient être évités grâce à la mise en place d’appareils adéquats. En l’occurrence, des détecteurs avertisseurs autonomes de fumée (DAAF).

Il est aussi possible d'opter pour des détecteurs reliés à l'alarme centrale de la maison. Ils sont plus complexes à mettre en place et nécessitent en général l'intervention d'un professionnel.

Choisir un détecteur pour son habitation

Depuis que l’Etat à instauré l’obligation pour les propriétaires de s’équiper d’au moins un détecteur de fumée par foyer (même si aucune sanction n'est prévue pour les contrevenants... pour le moment), au plus tard le 8 mars 2015, de nombreux professionnels se sont lancés dans la réalisation et la commercialisation de détecteurs. Les modèles sont nombreux sur le marché, proposés de 15€ à 60€.

Attention néanmoins à bien choisir un détecteur qui respecte scrupuleusement les normes en vigueur. Ce dernier doit posséder :

  • Un marquage CE et être conforme à la norme NF EN 14604 (indiquée sur le boitier),
  • Un bouton de test qui servira à vérifier le bon fonctionnement de l’appareil,
  • Un indicateur de l’état de la pile, sonore et/ou visuel.

La plupart des détecteurs sont garantis de 5 à 10 ans, à compter de la date de fabrication néanmoins, et non pas à compter de la date d'achat.

Il conviendra évidemment de lire attentivement la notice de l’appareil avant de l’utiliser, car chaque modèle est susceptible de posséder des spécificités qui lui sont propres.

Où placer son détecteur de fumée ?

détecteur de fuméeIl est nécessaire d’installer au moins un détecteur par étage dans un endroit stratégique, afin que les occupants de l’habitation puissent être prévenus au cas où un début d’incendie se déclarerait au rez-de-chaussée ou à l’étage.

Il est conseillé de positionner le détecteur dans un endroit situé à proximité des chambres (moins de 2 mètres), en général dans un couloir ou un escalier, en hauteur, à au moins 30 cm du coin des murs et éloigné des lumières.

Par contre, il n’est pas recommandé de le placer dans la cuisine ou dans la salle de bains, ni à proximité d'une cheminée, d'une chaudière ou d'un néon car les vapeurs et autres émanations auront tendance à déclencher l’alarme par inadvertance. Il n’est pas non plus nécessaire de placer de détecteur dans les chambres, à moins que la situation présente des risques (chambre de fumeur, utilisation de chauffage d’appoint, couverture chauffante…).

Une fois le ou les détecteurs mis en place, il est conseillé d'en informer son assureur même si ce dernier ne peut en exiger une installation.

Quelle pile utiliser et quand la changer ?

Les détecteurs fonctionnent avec des piles 9V (également appelées 6LR61). Il en existe différents types :

  • Pile 9V Alcaline, qui offre un bon compromis performance/prix
  • Pile 9V Saline, la plus abordable en termes de prix
  • Pile 9V Lithium, qui bénéficie d'une longévité particulièrement importante

 

Dès que le signal sonore du détecteur indique que la pile doit être changée, il n’y a pas de temps à perdre ! L’état de la pile n’est pas à prendre à la légère. En effet, un nombre non-négligeable de décès est lié à un détecteur qui ne s’est pas déclenché, à cause d'une pile usagée.

D’une manière générale, il est vivement recommandé de changer la pile du détecteur de fumée tous les ans dans la cas d'une pile standard. Sinon, il est tout à fait possible d'opter pour une pile au lithium dont la durée de vie est bien plus importante que les piles salines et alcalines.

Toutefois, quel que soit le type de pile choisi, le détecteur doit être nettoyé et testé une fois par mois. La plupart des fabricants recommandent par ailleurs d'utiliser la même référence de pile que celle incluse dans le détecteur.

 

Comment changer une pile ?

Avant d’entreprendre tout changement de pile, assurez-vous d’avoir bien lu la notice d’instructions fournie avec l’appareil. Après avoir ouvert le compartiment, retirez la pile usagée du compartiment en faisant bien attention à ne pas endommager le détecteur.

Attention, certains modèles de détecteurs ne vous permettent pas de retirer le compartiment dans lequel se trouve la pile, mais uniquement de l’ouvrir. Dans ce cas de figure, il vous faudra réaliser le changement directement sur le détecteur, en vous aidant d’un escabeau. Pour plus de commodité, vous pouvez également dévisser le détecteur si vous craignez de l’endommager lors de la manoeuvre.

Mettez en place la nouvelle pile 9V dans son compartiment en veillant à la placer dans le bon sens. Assurez-vous que le compartiment est bien fermé.

Appuyez sur le bouton de test afin de vérifier le bon fonctionnement de l’appareil.

En cas d’absence de signal, vérifiez que la pile est bien positionnée. Si le problème ne vient pas de là, essayez une autre pile. Et si rien n’y fait, contactez le fabricant ou le magasin dans lequel vous avez acheté le détecteur. Gardez à l’esprit que vous ne devez en aucun cas replacer un détecteur si vous n’êtes pas certain de son bon fonctionnement.

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 6927 avis