Quelles piles choisir sur un bateau ?

Si l'on peut se contenter du vent pour naviguer en pleine mer, il en va tout autrement des indispensables appareils électriques qui prennent place sur le bateau. A l'heure actuelle, il n'est en effet pas encore envisageable d'alimenter son GPS portable ou ses torches en ayant recours au seul mistral ou aux alizés. Les piles sont donc essentielles pour la sécurité à bord. Cependant, avant de larguer les amarres, il est indispensable de bien s'équiper avec des piles adaptées. Voici nos conseils.

 Gps portable

Piles salines : Le mauvais choix

Première chose à garder à l'esprit : un bateau est un milieu… humide. Oubliez donc tout de suite les piles salines classiques dont les boitiers ne sont pas étanches. Si les modèles qui mettent l'accent sur la durée de vie ou sur la puissance sont mieux conçus du point de de vue de l'étanchéité, ils pèchent néanmoins sur le plan des performances ou de l'autonomie, deux éléments indispensables au regard de la plupart des appareils que l'on embarque avec soi lors d'une sortie en mer.

Les piles salines, en quelques points :

  • Modèles de base non-étanches
  • De faibles performances ...
  • … ou une autonomie limitée.

 

Piles alcalines : Le choix le plus sûr

piles alcaline LeclanchéLes piles alcalines offrent des caractéristiques bien plus adaptées au nautisme : elles sont étanches grâce à leur boitier métallique et subissent un phénomène d'auto-décharge limité, même après plusieurs années de stockage. On estime qu'une pile alcaline peut restituer 85 % de sa charge d'origine après 4 ans, si elle a toutefois été conservée en milieu sec et à température ambiante.

Néanmoins, les piles alcalines ne peuvent pas être rechargées. Il est donc vivement conseillé de prévoir un ou plusieurs jeux de piles supplémentaires, stockés dans un endroit sec pour parer à toutes les éventualités.

 

Les piles alcalines, en quelques points :

  • Etanches
  • Performantes
  • Peu sensibles à l'auto-décharge
  • Adaptées à tous les équipements du bateau
  • Non-rechargeables 

 

Piles rechargeables NiMH standards : Le choix économique

piles rechargeables EnergizerSi les piles rechargeables, ou accumulateurs, sont plus couteuses que les piles alcalines classiques, l'investissement est toutefois amorti après seulement quelques recharges. Cet argument financier ne doit toutefois pas faire oublier leur principal défaut : les piles rechargeables ont tendance à se décharger rapidement, même lorsqu'elles ne sont pas utilisées.

Ces piles constituent donc un choix intéressant, en particulier les piles NiMH, plus performantes et plus écologiques que les autres modèles, à condition qu'elles soient utilisées dans des équipements qui ne sont pas en lien avec la sécurité (on choisira des piles alcalines dans ce cas précis). Si l'on décide d'embarquer quelques piles rechargeables à bord de son bateau, il faudra néanmoins se montrer rigoureux en vérifiant qu'elles sont bien chargées à bloc avant de partir (un chargeur avec témoin est vivement conseillé). Il serait par ailleurs assez sage de garder quelques piles alcalines sous le coude en cas de besoin.

Les piles rechargeables NiMH standards, en quelques points :

  • Investissement rapidement amorti
  • Performantes
  • Se déchargent relativement vite, même quand elles ne sont pas utilisées
  • Demande davantage de rigueur
  • Pas adaptées aux équipements de sécurité

 

Piles rechargeables à faible auto-décharge : Le choix stratégique

piles rechargeables EneloopC'est à Sanyo que l'on doit l'invention de la première marque de piles rechargeables conçues pour garder la charge même après plusieurs années : la marque Eneloop. De nos jours, la plupart des grands fabricants de piles proposent leur propre gamme de piles rechargeables à faible auto-décharge : Ready 2 Use chez Varta, Hybrio chez Uniross,...

Un peu plus couteuses que les NiMH ordinaires, les accus à faible auto-décharge constituent néanmoins un excellent investissement pour l'équipement de votre bateau. D'autant que le nombre de cycles de décharge/recharge est souvent très important (parfois plus de 2000 cycles, en fonction des modèles).

 

Les piles rechargeables à faible auto-décharge, en quelques points :

  • Gardent la charge durant plusieurs années
  • Nombre élevé de cycles de décharge/recharge
  • Adaptées à tous les équipements du bateau
  • Supportent un courant important (se rechargent plus vite)
  • Un peu plus chères que des accus classiques

 

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 6413 avis