Du lithium dans le sous-sol alsacien !

Le 8 novembre dernier, les sociétés Électricité de Strasbourg (ES), filiale d’EDF, et Fonroche Géothermie ont confirmé la présence de lithium dans l’eau chaude profonde de plusieurs sites alsaciens.


D’un niveau significatif (entre 180 et 200 mg/litre), ce lithium alsacien pourrait aboutir à la production annuelle de 1 500 tonnes de carbonate de lithium par an, soit 10 % des besoins estimés d’approvisionnement de la France dans les prochaines années. Sur une base de trois usines implantées en Alsace, Fonroche Géothermie serait ainsi capable d’assurer la production de 30 % à 40 % de la demande totale de lithium industriel français dès 2023, sachant que la réserve totale en lithium est estimée entre 10 à 40 millions de tonnes.


Utilisé dans la fabrication de piles et batteries, le lithium dont la production est aujourd'hui concentrée en Amérique du Sud, en Chine et en Australie, est intimement lié au développement du marché des véhicules électriques. Le précieux métal sert également à la réalisation de verres, céramiques, graisses lubrifiantes et à la fabrication de matériaux divers et variés dans l’industrie et la chimie fine.


ES et Fonroche ont tenu à rassurer en indiquant que la technique utilisée pour extraire le lithium du sol alsacien aurait un « très faible impact environnemental » puisqu’il ne nécessiterait aucune fracturation hydraulique et se limiterait à des failles déjà présentes dans la roche.


Pour exploiter pleinement cette ressource, il faudra néanmoins structurer une filière du lithium, notamment en créant plusieurs sites dédiés à la coproduction énergie/lithium et une raffinerie chargée de réaliser les dernières étapes de purification. Un démonstrateur sera installé dès 2021 sur l’un des sites pour démontrer la pertinence d’un chlorure de lithium prélevé dans les eaux du sous-sol.

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 9417 avis