Une pile au lithium en cause dans la mort d'une enfant

Une pile au lithium en cause dans la mort d'une enfant

Dans l'Isère, une petite fille est décédée un an après avoir avalé une pile bouton au lithium.


On ne le dira jamais assez : aussi pratiques soient-elles, les piles que nous utilisons dans nos différents appareils sont de véritables petites bombes à retardement dès lors qu'elles pénètrent dans l'organisme.


Le cas dramatique de Faustine, décédée le mois dernier après avoir avalé une pile au lithium durant le mois de juillet 2016, nous rappelle toute l'attention qu'il convient de porter à ces petits objets qu'il nous arrive parfois de laisser malencontreusement trainer à portée de main des plus jeunes.


Le calvaire de la petite Faustine, qui s'est éteinte pendant la nuit du 14 au 15 juillet, aura duré une année. Une année de souffrance ponctuée de nombreuses interventions chirurgicales très lourdes. Repérée avec 48 heures de retard, la pile a en effet eu le temps de causer des lésions irréversibles.


À la suite du drame, les parents de Faustine ont porté plainte contre l'établissement qui n'aurait pas décelé la pile bouton sur la radio lors du premier diagnostic et aurait estimé que les difficultés respiratoires de l'enfant étaient dues à une bronchite.


Faustine devait bientôt fêter ses 3 ans.

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 7074 avis