Le Québec : roi du recyclage de piles

Le Québec : roi du recyclage de piles

Au Québec, on ne prend pas le traitement des piles usagées à la légère. La province francophone du Canada est en effet une championne incontestée en matière de valorisation de piles.


Selon les chiffres dévoilés par le journal métro, 1,2 million de kilos de piles ont été récupérés en 2018, soit une hausse de 100 % depuis une décennie. Le taux de récupération estimé est de 40 %, même si Line Bérubé, responsable du programme Appel à recycler pour l’Est du Canada, reconnait qu’il est difficile d’estimer le nombre de piles vendues sur le territoire, étant donné les ventes réalisées par internet qui impliquent parfois des vendeurs non enregistrés dans le programme.


A l'heure actuelle, le Québec compte environ 3 000 points de collecte, répartis dans des magasins, des centres communautaires ou des entreprises. Acheminées vers l’un des trois centres de tri accrédités, les piles usagées sont ensuite triées en fonction des éléments chimiques qui peuvent être récupérés (principalement du lithium, du nickel et de l’aluminium. Une fois triées, les piles parcourent alors de 1 000 à 3 500 km pour finir leur trajet aux USA ou en Colombie-Britannique où elles sont valorisées et transformées en casseroles, en panneaux solaires ou en clubs de golf. Sur le territoire Canadien, seules les piles au plomb sont en effet valorisées.


Les opérations de valorisation réalisées par l’organisme Appel à recycler sont financées par les sommes reversées par les fabricants et revendeurs de piles ayant adhéré au principe de responsabilité élargie des producteurs (REP), des « écofrais » qui représentent de 0,02 $ à 2 $ du prix du produit.

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 8903 avis