Projet Super-Lion : pour des batteries plus fines et sécurisées

Projet Super-Lion : pour des batteries plus fines et sécurisées

Malgré leur popularité et leur prédominance dans nos smartphones et autres appareils nomades, les batteries lithium-ion sont régulièrement sous le feu de vives critiques. En cause : des problèmes de sécurité, des performances aujourd'hui assez limitées, un impact environnemental et social important et une matière première qui commence à se faire rare.


En réponse aux batteries lithium-ion actuelles possèdent un électrolyte liquide qui peut causer une certaine instabilité, le Docteur Knut Bjarne Gandrud, soutenu par le programme Marie Curie et assisté par deux étudiants, a conçu un électrolyte solide.


Si l'idée n'est pas nouvelle, ce projet, nommé SUPER-Lion, va plus loin en introduisant un électrolyte certes solide, mais surtout ultramince. D'une épaisseur de 40 nanomètres, le dispositif ouvre la voie à une génération de batteries capable d'alimenter des appareils aux dimensions extrêmement réduites.


Outre sa taille de guêpe, la technologie développée par le Dr Gandrud a dévoilé une durée de vie plus longue qu'une batterie similaire contenant un électrolyte liquide, même si elle ne permet pas, pour le moment, une restitution complète de la capacité de la batterie une fois celle-ci déchargée.

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 9187 avis