Menu

Airbus présente son premier avion zéro émission avec pile à hydrogène

Airbus présente son premier avion zéro émission avec pile à hydrogène

Airbus teste actuellement un prototype de propulseur à pile à combustible qui transforme l’hydrogène en électricité. Il devrait pouvoir intégrer ses avions pour un voyage « sans émission » d’ici… 2035, c’est en tout cas l’objectif de l’avionneur européen. C’est lors du Airbus Summit, qui a eu lieu à Toulouse en décembre dernier, que cette nouvelle a été annoncée. « Les piles à combustible sont une solution potentielle pour nous aider à atteindre notre ambition zéro émission et nous nous concentrons sur le développement et le test de cette technologie pour comprendre si elle est faisable et viable pour une entrée en service en 2035 d'un avion zéro émission », a déclaré Glenn Llewellyn, vice-président des avions à émission zéro de Airbus. Si tout se déroule comme prévu, un avion propulsé grâce à de l'hydrogène, en remplacement du controversé kérosène. Cela devrait donner assez d’énergie pour un Boeing 737 ou un Airbus 320, pour une distance d’environ 1 800 kilomètres. « À grande échelle, et si les objectifs technologiques étaient atteints, les moteurs à pile à combustible pourraient être capables d'alimenter un avion d'une centaine de passagers avec une autonomie d'environ 1 000 milles marins », nous explique Glenn Llewellyn.

Il existe deux façons d'utiliser l'hydrogène comme source d'énergie pour la propulsion des avions. Cela peut être grâce à la combustion d'hydrogène dans une turbine à gaz, qui utilisera des piles à combustible pour convertir l'hydrogène en électricité afin d'alimenter un moteur à hélice. Une turbine à gaz hydrogène peut également être couplée à des piles à combustible au lieu de batteries pour obtenir une architecture hybride électrique. L’avantage des piles à combustible à hydrogène, c’est qu’elles augmentent leur puissance de sortie, ce qui permet une certaine évolutivité. De plus, un moteur alimenté par des piles à combustible à hydrogène ne produit aucune émission de NOx (oxydes d'azote) ni aucune traînée de condensation, offrant ainsi de nombreux avantages en matière de décarbonisation. On comprend pourquoi Airbus mise à fond sur l’hydrogène pour ses futurs avions avec son projet « ZeroE », qui pourrait révolutionner l’industrie aéronautique.

Source : Airbus Summit