Le prix Nobel de chimie décerné aux inventeurs de la batterie lithium-ion

Cette année, le comité Nobel a décidé de distinguer trois chercheurs pour leur contribution au développement de la batterie lithium-ion. Une technologie, non exempte de défauts et d'incidences néfastes, qui a littéralement révolutionné notre quotidien.


John B. Goodenough, M. Stanley Whittingham et Akira Yoshino. Il est possible que ces noms ne vous évoquent rien. Et pourtant, c’est en grande partie à ces trois chercheurs que l’on doit la démocratisation des smartphones, tablettes, ordinateurs portables et même l'engouement actuel généré autour des véhicules électriques. En effet, comme le mentionne le comité Nobel par le biais de son compte Twitter officiel : « Les batteries au lithium-ion ont révolutionné notre vie et sont utilisées dans toutes sortes d'applications, des téléphones portables aux ordinateurs portables et aux véhicules électriques. Grâce à leur travail, les lauréats de cette année ont jeté les bases d'une société sans fil et sans combustibles fossiles. »


Âgé de 97 ans, John Goodenough devient au passage le plus vieux nobélisé de l’Histoire. En plus de ce prix de prestige, il se partagera la somme de 830 000 € avec ses deux collègues scientifiques.


Mis au point en 1970 par Stanley Whittingham, en pleine crise pétrolière, le premier modèle de batterie composée de lithium métallique se caractérise alors par une très grande instabilité, rendant sa commercialisation tout simplement impossible. Il faudra attendre quelques années pour que John Goodenough améliore le dispositif en misant sur l’oxyde métallique pour la construction de la cathode de la batterie, suivi d’Akira Yoshino qui parvint en 1985 à produire une batterie dénuée de lithium métallique. Désormais plus légère, plus sûre et plus durable, la batterie lithium-ion est finalement commercialisée en 1991.


Le succès incroyable de la batterie lithium-ion n’a toutefois pas été sans conséquence néfaste. Nécessitant l’extraction de métaux rares, dont le cobalt et le lithium, la production de ces batteries alimente les conflits armés, l’exploitation humaine et concourt à la dégradation de l’environnement.

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 9348 avis