Réduire la toxicité des batteries lithium-ion avec de l'eau

Aux États-Unis, des chercheurs ont trouvé le moyen de réduire l'impact environnemental des batteries lithium-ion en remplaçant un solvant toxique par de l'eau.


Utilisé comme solvant lors de la production des cathodes destinées aux batteries lithium-ion, le N-méthyl-2-pyrrolidone (NMP) est un liquide à la fois toxique, inflammable, difficile à produire et coûteux. Des chercheurs du laboratoire national d'Oak Ridge (ORNL), située dans le Tennessee aux USA, ont trouvé le moyen de réduire l'impact environnemental engendré par ce processus de fabrication. 


Leur idée : mettre au point une chaîne d'approvisionnement industrielle en boucle fermée au sein de laquelle il est possible de limiter la quantité d'éléments toxiques externes. Dans ce circuit fermé, les chercheurs utilisent de l'eau dans le processus de fabrication des électrodes. 


En plus de présenter des performances électrochimiques et une durée de vie identiques aux électrodes réalisées avec du solvant NMP, cette technique offre un autre avantage : l'eau permet de récupérer le composé des cathodes usagées, qui peut ainsi être réutilisé.


De plus, grâce à cette solution, il est possible d'économiser d'un quart la consommation utilisée dans le séchage des électrodes, qui représente tout de même près de la moitié de l'énergie totale utilisée dans le cadre de la production d'une batterie lithium-ion. 


 


Source: Avem

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 10285 avis