Les batteries sodium-ion refont parler d'elles

Les batteries sodium-ion refont parler d'elles

Implantée à Amiens, dans le nord de la France, la start-up Tiamat va développer et produire des batteries utilisant des ions sodium ; une technologie qui pourrait venir chatouiller les pieds d'argile de la dominante batterie lithium-ion.

En novembre 2015, plusieurs chercheurs regroupés au sein du réseau français sur le stockage électrochimique de l'énergie (RS2E) ont mis au point un prototype de batterie sodium-ion au format 18650, un format bien connu des industriels.

Deux ans plus tard, la société Tiamat est créée. Dans la continuité des travaux déjà menés par le RS2E, cette start-up amiénoise va produire des batteries sodium-ion fiables et performantes destinées à l'industrie, notamment au stockage stationnaire (énergies renouvelables intermittentes) et au stockage mobile pour véhicules électriques (bus, véhicules en location). Grâce à cette nouvelle technologie, il devrait être possible d'envisager la création de véhicules électriques dotés de 200 km d'autonomie, capable de refaire le plein d'énergie en seulement quelques minutes.

Encore en pleine phase d'homologation, la batterie sodium-ion a déjà reçu l'appui du RS2E et de plusieurs industriels.  À terme, elle pourrait permettre à la France de s'imposer dans le domaine des solutions de stockage d'énergie.

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 7184 avis