Une pile qui fonctionne avec la transpiration

Le 25 septembre dernier, le CNRS a annoncé avoir mis au point une pile qui fonctionne grâce à la sueur. Une innovation qui pourrait servir à alimenter divers appareils électriques nomades et trouver des applications dans le cadre du sport et de la médecine.


Fruit de la collaboration entre des chercheurs du CNRS, de l'université Grenoble Alpes et de l'université de Californie à San Diego, la pile est en mesure de produire de l'énergie grâce à la transpiration du corps humain.


Cette pile, qui prend la forme d'un gros pansement flexible et extensible pouvant s'adapter à la forme du corps, s'applique directement sur la peau où elle peut puiser divers composés présents dans la transpiration pour produire de l’énergie et ainsi alimenter des dispositifs portables. Une énergie générée par l'oxydation du lactate et le manque d'oxygène, selon les dires des chercheurs.


Nous sommes donc face à un nouveau type de biopile d'une tension de 800 mV, capable d'alimenter une LED pour le moment, mais qui pourrait aboutir à de nombreuses applications, notamment dans les domaines du sport et de la médecine. On évoque par exemple, des capteurs qui informent les diabétiques quand leur taux de glucose est trop élevé ou encore des dispositifs qui indiquent le pouls des sportifs pendant leurs efforts.


Autre bonne nouvelle : en plus d'être peu onéreuse, cette pile est écologique puisqu'elle peut être jetée au compost !

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 9280 avis