Une batterie de sous-marin qui se recharge avec des excréments de poissons

Une batterie de sous-marin qui se recharge avec des excréments de poissons

Indispensables à l'exploration des fonds marins, les sous-marins modernes sont dotés de batteries dont l'autonomie reste encore aujourd'hui très limitée. Des performances qui impliquent des remontées régulières et qui poussent parfois les scientifiques à abandonner leur engin dans les profondeurs.


La marine américaine s'est fixée pour projet de résoudre cet épineux problème en tirant parti des piles à bactéries ou piles microbiennes (MFCs). Leur pouvoir : générer de l'énergie en utilisant les excréments de poisson, à la fois renouvelables et particulièrement abondants.


Ces piles, dont le mode de fonctionnement est déjà connu et testé dans d'autres contextes, s'appuient ainsi sur la voracité de certaines bactéries envers les déchets organiques. En contact avec le dépôt d'excréments, les bactéries libèrent des électrons au moment de leur digestion, permettant ainsi à la pile de se recharger.


À l'oeuvre depuis 2014, l'équipe de scientifiques à l'origine du projet est parvenue à maintenir en état de fonctionnement un capteur pendant huit mois à l'aide d'une pile miniature. Pour l'heure, le rendement de ces piles, encore très faible, ne permet toutefois pas d'envisager le rechargement d'une batterie de sous-marin.


 


Source : Sciences et Avenir

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 9118 avis