Toyota se tourne vers les batteries au magnésium

Nouvelle alternative au lithium, la batterie au magnésium, élaborée par les équipes de Toyota, pourrait répondre aux limites liées à la technologie utilisée par nos batteries li-ion actuelles.


Comme de nombreuses autres équipes dans le monde, les ingénieurs de l'Institut de Recherche d'Amérique du Nord de Toyota (TRINA) tentent de trouver de nouvelles alternatives aux batteries lithium-ion, qui peinent à donner entière satisfaction aux possesseurs de terminaux mobiles. Elles sont en effet régulièrement pointées du doigt à cause de leurs problèmes de sécurité ou d'autonomie.


Selon ces chercheurs, la solution pourrait venir du magnésium qui, contrairement au lithium, offre une bonne stabilité dans l'atmosphère, couplée à une densité énergétique très intéressante. Jusqu'à maintenant, les chercheurs butaient cependant sur un problème de taille ; l'impossibilité de trouver un électrolyte qui soit capable de transférer efficacement les électrons de l'anode à la cathode, sans dégrader le magnésium.


Alors qu'elle cherchait à développer un électrolyte compatible avec le magnésium, Rana Mohtadi, ingénieur chimiste chez Toyota, réalisa que les matériaux de stockage d'hydrogène utilisés pour les piles à combustible sur lesquels elle avait travaillé précédemment pouvaient être appliqués à une batterie au magnésium.


Les chercheurs, qui ont publié un article dans une revue scientifique pour décrire leurs travaux, espèrent que les chercheurs extérieurs à Toyota pourront se servir de leur découverte afin d'accélérer le développement des batteries au magnésium.


Quant aux possesseurs de smartphones qui attendent beaucoup d'une telle technologie, il leur faudra prendre leur mal en patience. Les chercheurs estiment en effet que la démocratisation des batteries magnésium pourrait prendre 20 ans !


 


Source : Gizmag

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 10531 avis