Une batterie sécurisée dont l'électrolyte se durcit au moindre choc

Une batterie sécurisée dont l'électrolyte se durcit au moindre choc

Un simple court-circuit dans une batterie Lithium-ion peut aboutir à une inflammation et une explosion. Ce risque, bien réel, concerne les batteries actuellement embarquées dans la plupart de nos appareils mobiles (smartphones, ordinateurs portables, tablettes, cigarettes électroniques...). Pour résoudre ce problème, une équipe de chercheurs du laboratoire national d'Oak Ridge, dirigée par le professeur Gabriel Veith, a conçu un procédé spécial qui fonctionne comme un retardateur de flammes.

Agrémenté de particules de silices parfaitement rondes, l'électrolyte liquide se solidifie si la batterie reçoit un choc, évitant ainsi la réaction en chaîne pouvant mener à l'inflammation. Pour parvenir à cette solution, les chercheurs se sont fortement inspirés du Oobleck, une substance constituée d'eau et de fécule de maïs qui peut passer de l'état solide à l'état liquide, et inversement, en une fraction de seconde.

L'équipe du professeur Veith cherche à présent à faire en sorte que seule la partie touchée par l'impact se solidifie, permettant ainsi à la batterie de continuer à fonctionner. Elle travaille également sur la conception d'une batterie plus imposante, capable de stopper une balle et destinée à l'armée, qui pourrait à la fois faire office de batterie et de protection aux soldats.


Source : TechXplore

Actualités similaires

Toutes les actualités

© Mega Piles - 4.8 / 5 sur 8071 avis